La noix de Grenoble – Une noix aux qualités diététiques

21 Août 2012 by

La noix de Grenoble – Une noix aux qualités diététiques

La noix de Grenoble encore appelé Juglans regia ou Juglans nigra de son nom scientifique, est un fruit à coque produit dans les vergers de la région voisine de Grenoble. Elle possède de nombreux principes actifs et propriétés, qui rendent sa consommation de plus en plus étendue sur l’ensemble du continent. Nous vous invitons à redécouvrir à travers cet article, ce fruit produit sur les terres françaises et aux multiples vertus.

 

Description et consommation de la noix de Grenoble

La noix de Grenoble est un fruit sec issu du noyer, originaire d’Asie et du sud-est Européen. En réalité, c’est l’acclimatation progressive du noyer aux régions européennes qui a permis l’apparition de cette noix, parfois confondu au fruit du noyer. Le véritable fruit du noyer sur le plan botanique est la drupe. Elle se présente sous forme de fruit charnu à noyau. La noix de Grenoble, pour sa part, se présente sous forme de coque ou de coquille faisant trois à quatre centimètres de large et mesurant entre 4 à 5 cm. Elle contient une amande dont la forme ressemble à un cerveau humain et dont les deux cerneaux sont séparés par le mésocarpe.

Les noix de Grenoble peuvent être consommées fraiches ou sèches, en dessert ou en apéritif. Une huile de très bonne qualité au goût savoureux est également extraite des noix. Cette huile présente de nombreuses vertus. Cependant, elle coûte relativement chère et se rancit très vite. C’est la raison pour laquelle il n’est pas conseillé de s’en servir pour la cuisson ou la friture. Pour mieux la conserver, il est préférable de la mettre au réfrigérateur ou en cave.

Les cerneaux, pour leur part, sont utilisés en pâtisserie pour la confection de tartes, de gâteaux, mais également en cuisine. Plusieurs recettes découlent de l’utilisation de ces noix comme par exemple de la confiserie, des liqueurs, du pain aux noix ou du fromage aux noix pour ne citer que ceux-là.

 

Historique et usage actuel de la noix de Grenoble

Etant autrefois cultivé en Isère (France), la noix de Grenoble acquit sa renommée vers la fin du 19ème siècle au cours duquel elle fut largement exportée aux Etats-Unis. Après le scandale qui éclata au début du 20ème siècle et s’appuyant sur la loi du 1er aout 1905, un syndicat professionnel fut créer afin d’éviter toutes récidives de fraude. Plus tard dans les années 1920, les nuciculteurs (cultivateurs de noix) de la région s’entendirent pour donner à la noix, l’appellation de noix de Grenoble.

Plus que tout autre aliment courant, la noix de Grenoble renferme des protéines, des antioxydants ainsi que des acides gras polyinsaturés. De part ses qualités diététiques, elle est également très efficace dans la prévention des thromboses et des maladies cardio-vasculaires. Grâce à sa force teneur en énergie, elle peut-être consommée avant d’effectuer des efforts intenses.

Riche en magnésium, phosphore, zinc et potassium, elle contient également une forte quantité de vitamines B et E et d’oméga-3. Ces derniers sont essentiels pour maintenir la santé des yeux, du cœur et du cerveau.

 

Contre-indications

La noix de Grenoble est déconseillée aux personnes allergiques à la noisette et à la pacane ainsi qu’à toutes sortes de noix et fruits de la même famille. En effet, les allergies provenant de ces différents fruits sont associées. Il est donc préférable de les éviter au maximum pour ne pas atteindre des niveaux critiques de l’allergie telle que le choc anaphylactique. Il en est de même pour les personnes devant observer un régime alimentaire faible en oxalates. Riches en ce composant, les noix de Grenoble sont à éviter dans ce cadre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.