Le cordyceps – l’or des médicaments

17 Août 2012 by

Le cordyceps – l’or des médicaments

Le Cordyceps est l’un des meilleurs complémentaires alimentaires pour l’organisme humain. Reconnu notamment pour sa capacité à calmer la fatigue, ce champignon de la famille des Cordycipitaceae, qui a longtemps été réservé aux élites, se généralise aujourd’hui pour le bien de tous.

 

Historique et Origine

En réalité, le cordyceps est utilisé par les Chinois et les Tibétains depuis près de 1000 ans afin de soulager différents maux. En raison de sa rareté, seuls l’Empereur et sa cour l’utilisaient en Chine, alors que seul le Dalaï-lama l’utilisait au Tibet. C’est d’ailleurs ce qui justifie ses surnoms d’«or brun» ou encore d’«or des médicaments». A l’époque, ce champignon était consommé pour renforcer l’organisme et assurer la longévité. Les Chinois lui accordaient d’ailleurs la même réputation qu’au Ginseng, du fait de sa capacité à accroitre la résistance au stress et à favoriser la vigueur sexuelle chez l’homme et la femme.

Apparaissant sur les chenilles et cueilli uniquement aux pieds des arbres sur les sommets des montagnes, à environ 4000 m d’altitude, ce véritable bijou de la nature a été reconnue comme substance médicale de la pharmacopée chinoise dès 1757. Progressivement une nouvelle méthode de culture a d’ailleurs été développée pour profiter au maximum des bienfaits de ce champignon. Elle consiste à élever ses chenilles porteuses sur un substrat à base de fève de soja ou de riz. De cette culture est issu le Cordyceps de type Cephalosporium sinensis et le Paecilomyces. De nos jours, plusieurs études sont menées en Chine, aux États-Unis et au Japon pour prouver la vraisemblance de ses vertus historique et pour trouver de nouvelles alternatives de production.

 

Vertus thérapeutiques du Cordyceps

Plusieurs vertus thérapeutiques du Cordyceps ont été prouvées depuis 2001 par différentes études scientifiques. Selon leurs résultats, le champignon stimulerait la fonction sexuelle masculine, notamment en facilitant l’érection. En ce qui concerne son rôle protecteur du foie, ce champignon permettrait d’éviter l’apparition de la cirrhose et protègerait contre l’hépatite. En fonction, de l’espèce concernée, les vertus diffèrent. Ainsi, le Cordyceps sinensis est reconnu pour ses propriétés antioxydantes, antitumorales, immunostimulantes, antivieillissement et sa capacité à favoriser l’activité cérébrale. Pour sa part, le Cordyceps militaris serait efficace pour le traitement de l’arythmie et surtout dans le traitement des affections liées à l’âge, notamment la neurasthénie, l’impotence, l’arthrite rhumatoïde et les genoux fragiles. En plus des deux types cités plus haut, le Cordyceps ophioglossoides (ou Cordyceps langue de serpent) regorge également de plusieurs vertus. En médecine chinoise, il est utilisé pour stimuler le système immunitaire et la fonction sexuelle, pour combattre la fatigue et le stress, pour aider les convalescents à se remettre sur pied, pour renforcer les fonctions hépatique, rénale et pulmonaire, pour renforcer l’énergie vitale et physique, puis pour ralentir le vieillissement.

 

Usage

Le Cordyceps est souvent utilisé sous sa forme naturelle, c’est-à-dire le champignon ou son mycélium pour le traitement aux quotidiens de plusieurs maladies. En Chine et au Tibet, il est consommé dans du thé de façon quotidienne. Notons que, ce complémentaire alimentaire à l’état sauvage est très coûteux et rare en occident, en Amérique et en Afrique. Certains vont même jusqu’à comparer le prix d’un kilogramme de Cordyceps au prix d’une BMW ! Bienheureusement, il est aujourd’hui produit de façon industrielle et commercialisé en poudre et en gélules. Vous pourrez donc vous en procurer chez votre vendeur habituel de compléments alimentaires et de produits bio.

 

Contre-indications

Comme dans le cas des autres compléments alimentaires, le Cordyceps doit être consommé avec modération. En cas de doute ou d’effets indésirables, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

2 Comments

  1. Salutations !
    Billet très intéressant. J’avais brièvement entendu parler du Cordyceps dans le passé et c’est super d’en savoir plus sur ce complément alimentaire. Comme quoi on en apprend tous les jours ; merci beaucoup !
    Au revoir et à bientôt.

  2. J’en avais aussi entendu parler mais sa généralisation… ne serait-ce pas un ersatz qui serait utilisé compte tenu de sa rareté ? Ou son exploitation en masse ne risque pas d’altérer ses propriétés ou pire, la terre où il est cultivé ?
    En attendant la réponse, je garde bien à l’abri mes ampoules de cire d’abeille !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.