L’Echinacea, une plante médicinale ?

20 Mar 2012 by

L’Echinacea, une plante médicinale ?

L’echinacea ou échinacée est une plante originaire d’Amérique du Nord plus connue sous le nom de rudbeckie pourpre. Souvent utilisée dans le cadre du traitement et de la prévention de certaines affections respiratoires, son efficacité fait encore débat au sein de la communauté scientifique. Intervenant tout de même déjà dans la composition de certains produits pharmaceutiques, vous pouvez également la retrouver aujourd’hui sur le marché sous différentes formes. A travers cet article, nous vous proposons d’en apprendre un peu plus sur cette plante et l’intérêt qu’elle pourrait avoir pour votre santé.

Origines et présentation de l’echinacea

L’echinacea est originaire d’Amérique du Nord. Jadis très utilisée par les Amérindiens, la plante intégra le monde thérapeutique occidental dès la colonisation. A l’époque, elle était utilisée pour traiter de nombreuses affections et en particulier les affections respiratoires (rhumes, grippes, toux). Tantôt ramenée au second plan par l’avènement des antibiotiques, cette plante caractéristique des Etats-Unis fut ramenée en Europe par l’intermédiaire de l’Allemagne au milieu du siècle dernier. De la famille des astéracées, on en distingue plusieurs espèces dont 3 sont particulièrement reconnues pour leurs vertus thérapeutiques. Plante d’environ 1 mètre de hauteur, la rudbeckie est reconnaissable à ses fleurs jaunes, roses ou parfois blanches. La tige de la plante est velue et le centre de la fleur est piquant. Aujourd’hui, vous pouvez retrouver la fleur à l’état naturel dans les prairies d’Europe et des autres régions tempérées. Ses extraits sont également vendus sous la forme de comprimés à sucer, de jus ou de gélules.

 

Usages thérapeutiques de l’echinacea

Même si les résultats des diverses expériences sont encore quelque peu contradictoires, l’echinacea est reconnue, depuis qu’elle est connue, pour ses capacités à lutter contre les infections respiratoires telles que la grippe, le rhume, la sinusite ou la laryngite. Les alkylamides contenus dans les extraits des parties aériennes et des racines de la rudbeckie pourpre seraient en effet efficaces pour réduire de façon significative les symptômes des affections des voies respiratoires mentionnées ci-dessus. Dans ces cas, un usage des extraits de la plante est nécessaire dès les premières manifestations du mal. Pour ce qui est des vertus préventives de l’echinacea dans ces cas d’infections respiratoires, les avis sont encore très partagés. En effet, certaines études tendent à mettre à jour les capacités de la plante à accroître les défenses immunitaires de l’organisme en le stimulant. Toutefois, cela n’étant pas cliniquement prouvé dans l’absolu, nous vous recommandons toutefois de consommer les extraits de la plante à dosage modéré s’il s’agit d’un emploi à titre préventif afin d’éviter des réactions contraires du système de défense. Par ailleurs, en usage externe, l’echinacea est également reconnu pour son efficacité dans le traitement des plaies cutanées et des ulcères chroniques.

 

Posologie et précautions d’usage

En fonction de la forme que revêt le composant, vous pourrez utiliser l’echinacea comme suit : entre 1,5 ml et 3 ml du jus frais ou stabilisé 3 fois par jour ; l’équivalent d’1g d’extraits d’échinacée 3 fois par jour. Quant aux infusions et décoctions obtenues respectivement des parties élevées de la plante et des racines, quelques tasses quotidiennes devraient suffire en traitement des affections respiratoires. Pour les applications cutanées, il suffit de mélanger du jus des parties externes de la plante à une crème pour obtenir des résultats efficaces. Certaines recommandations particulières sont également faites. En effet, il est préférable d’éviter l’usage de l’échinacée dans les cas d’allergies connues aux plantes de cette famille et en cas de maladie auto-immunes ou de maladies systémiques comme la tuberculose et le VIH, les effets sur le système immunitaire n’étant pas encore clairement définis.

 

Pour finir

En respectant ces prescriptions et en prenant conseil chez votre médecin en cas de souci, vous pourrez jouir au mieux des vertus de l’echinacea.

Related Posts

Tags

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.