Les prunes, un plein de santé

19 Sep 2013 by

Les prunes, un plein de santé

L’été, la prune est un petit plaisir plein de santé. Fruit à noyau, sa peau est fine et sa chaire est sucrée. Savoureuse, elle séduit les papilles avec peu de calories et concentre un maximum de bienfaits. Peau, digestion, circulation sanguine… Un aliment à privilégier quand on veut maigrir ? Quelles sont ses vertus ?

 

Origine et présentation de la prune

La prune naît du prunier, arbre rustique et robuste, dès le mois de juillet jusqu’à la fin octobre. Découverte en Orient, elle est appréciée pour ses vertus gourmandes et rafraîchissantes, et cultivée dès l’Antiquité dans tout le bassin méditerranéen. Sa peau est fine, parfois transparente, sa chair est juteuse. La Renaissance lui donnera ses lettres de noblesse, en donnant à l’une de ses variétés le nom de Claude, épouse de François 1er et grande amatrice de prunes.  La Reine-Claude reste avec la Mirabelle et la Quetsche ovale l’une des trois variétés les plus connues en France. Elle est facile à déguster, crue comme fruit de table, cuite en dessert ou en confiture et sait accompagner les viandes, fraîche ou sèche. Une fois séché, le pruneau se conserve facilement, ce qui en fait un aliment de choix pour les marins aux xviie et xviiie siècles. En conservant toutes ses vitamines, il prévient alors du scorbut.

 

Usages thérapeutique

Riche en fibres, la prune est connue pour ses vertus laxatives, d’autant plus importantes si la prune est immature. Les prunes séchées, ou pruneaux, sont également connues pour le traitement de la constipation. Il est conseillé de les consommer avant le sommeil, tel quels, regonflés dans l’eau ou en jus. Avec un apport en potassium de 600-732mg/100 g), le pruneau est particulièrement indiqué contre l’excès de sodium dans l’organisme.

La prune crue est une bonne source de vitamine A, K et C, ce qui en fait une excellente alliée de la peau. Elle encourage le renouvellement cellulaire, et avec ses 80% d’eau, elle participe à une bonne hydratation. Réduite en purée et utilisée en masque, elle a la réputation d’illuminer le teint.

Comme le raisin, le cassis ou la myrtille, elle est riche en phénols : anxiolytique mais aussi, antioxydante et antiradicalaire, elle participerait à la prévention du diabète de type 2 et du cancer. Sa richesse en catéchine lui confère une vertu vasodilatatrice, excellente pour le système veineux.

 

Posologie et précautions d’usage

On ne connait pas de contre-indication à la consommation de la prune, hormis les allergies. En raison de leur fort pouvoir laxatif, la consommation du pruneau ne doit pas être excessive. Les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable peuvent présenter une intolérance au fruit.

Si vous manquez d’idées, voici quelques recettes qui peuvent vous aider à apprécier davantage ce fruit !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *