Le safran, une épice précieuse et rare

13 Mai 2013 by

Le safran, une épice précieuse et rare

Précieux et rare comme l’or, le safran est une épice remarquable dotée d’un parfum unique. Utilisé dans la préparation des repas, il offre à ces derniers une touche savoureuse et appétissante. Toutefois, il n’y a pas que son usage pour l’aromatisation et la coloration des aliments qui fait de lui un produit si prisé. En effet, le safran comporte également de nombreuses vertus. Nous vous proposons de découvrir dans cet article cet or rouge à travers son origine et ses bienfaits.

 

Origines et présentation du safran

Le safran, de son nom scientifique crocus sativus est l’une des épices les plus chères au monde. L’utilisation de cette épice originaire de l’Iran remonte à fort longtemps. En effet, des traces de cette épice furent retrouvées dans plusieurs peintures illustrant des mammouths datant de l’ère préhistorique, c’est-à-dire il y a plus de cinquante mille ans. Aussi, les Sumériens l’utilisaient déjà, il y a cinq mille ans, avant notre ère pour des procédés magiques. Toutefois, la plus ancienne trace écrite de cette épice se trouve dans le livre « Cantiques des cantiques 4-13 » dans la bible. Ce n’est qu’il y a de cela deux mille ans que la culture du safran commença en Crète. Par la suite, des commerçants Phéniciens se chargèrent de le répandre en Europe. Dès lors, Romains et Grecs l’utilisèrent comme remède, parfum, colorant et aromate. De célèbres médecins tels que Virgile, Homère et Hippocrate découvrirent ensuite ses vertus antispasmodiques, stimulantes et digestives. Pour la petite histoire, Alexandre le Grand appréciait particulièrement le safran qu’il utilisait pour son bain et qu’il consommait dans ses repas et dans son thé. Le célèbre peintre Michel-Ange s’en est également servi pour peindre la chapelle Sixtine. Le safran s’adapte à tous types de sols argileux, calcaires, pauvres ou riches, sablonneux ou acides. Cette caractéristique lui permet donc de pousser dans n’importe quelle zone favorisant sa floraison.

 

Usages thérapeutiques du safran

En plus de ses vertus en cuisine, l’utilisation du safran a également plusieurs effets bénéfiques sur la santé. En effet, il permet de soulager les douleurs de la gencive en raison de son caractère analgésique de la muqueuse gingivale. Il est d’ailleurs utilisé au Maroc pour masser les gencives des bébés durant la poussée des dents. Le safran est aussi un très bon antiseptique lorsqu’il est mélangé au miel. Il possède aussi des vertus sédatives ainsi que digestives et permet également de ralentir entre autres le rythme cardiaque, de stimuler la respiration et de réduire la pression artérielle. Il faut ajouter à toutes ces propriétés, son efficacité contre l’asthme et contre les crampes, ainsi que ses propriétés aphrodisiaques, surtout chez la femme. Le safran est également utilisé comme antidépresseur, pour lutter contre les insomnies, pour calmer les douleurs oculaires et intervient également dans le traitement des affections du foie. En fait, la liste des vertus que l’on confère au safran est innombrable. Et pourtant, des études sont encore menées sur cette épice pour voir s’il ne serait pas efficace pour le traitement de certains cancers. Ah ! On oubliait ; cette épice est également utilisée en cosmétique.

 

Posologie et précautions d’usage

Le mode d’usage du safran pour aromatiser les plats est propre à chaque individu. Toutefois, il est conseillé de ne pas en abuser car l’excès en toute chose nuit. Par exemple, au-delà de 5 g, le safran peut s’avérer toxique. Dans tous les cas, compte tenu de son coût excessif, il serait vraiment difficile de le gaspiller. Quant à l’usage externe, pour aider par exemple votre enfant à mieux supporter la pousse des dents, vous pouvez appliquer du gel ou du sirop de safran en friction douce sur ses gencives pendant 2 à 3 minutes. Si les douleurs persistent, il est préférable de consulter un médecin.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *