Le Kale, moins connu que le chou, mais pourtant excellent pour la santé

6 Mai 2013 by

Le Kale, moins connu que le chou, mais pourtant excellent pour la santé

Encore appelé Brassica oleracza, le kale est une plante végétale faisant partie de la famille des choux. Cette plante n’est pas très connue, mais de nombreux médecins la recommandent de plus en plus en raison des nombreuses valeurs nutritives qu’il détient. Il est alors important que vous en sachiez davantage sur le kale, notamment sur son origine, ses atouts médicinaux, ainsi que sur la manière de l’utiliser.

 

Origine et présentation du Kale

Le kale est un légume comestible qui a de fortes ressemblances avec les choux. En effet, même s’il n’a pas la même forme « pomme » que le chou, il possède des feuilles qui lui ressemblent fortement. Les feuilles de ce légume se reconnaissent généralement par leur grosseur et leur épaisseur. Leurs couleurs vont du rouge au noir en passant par le vert en fonction de la variété. En fait, il en existe au moins trois sortes. Il y a le kale de Russie qui se reconnait par de belles couleurs violettes sur la tige. La particularité de cette variété est que ses tiges prennent un goût sucré en automne ainsi que pendant le printemps. L’autre espèce de kale qui existe est le kale frisée, qui charme par sa texture verte et afro. En dernier ressort, vous trouverez le kale noir encore appelé kale lacinato. Ce dernier possède des feuilles assez uniques par leur forme de plume épaisse et distendue par endroits. Cette variété possède plus de chlorophylle que les autres et est plus amère.

 

Usages thérapeutiques du kale

On reconnait au kale plusieurs propriétés nutritives, dont des minéraux, des protéines, de la vitamine K, de la vitamine C, de même que de la vitamine A. En ce qui concerne la vitamine K, elle contribue à la coagulation du sang et préviendrait selon certaines études de la maladie de la calcification des artères et de l’ostéoporose. Quant à la vitamine A et C, elles réduisent le taux total de cholestérol dans le sang en inhibant l’oxydation produite par le mauvais cholestérol. Par ailleurs, le magnésium et le potassium contenus dans le kale sont recommandés pour les personnes souffrant d’une faiblesse énergétique. En effet, le potassium favorise la circulation de l’oxygène dans le corps humain et le magnésium contribue au métabolisme de l’adénosine triphosphate qui fonctionne tel un carburant dans le corps humain. La consommation du kale est également recommandée pour les diabétiques car les fibres solubles et insolubles qu’il comporte permettent d’équilibrer le taux de glucose contenu dans le sang. Aussi et surtout, cette plante contient une substance flavonoïde appelée kaempférol qui a des propriétés anti oxydantes et anti congestives. Vous pouvez donc consommer du kale si vous êtes atteint de rhume ou de toux.

 

Posologie et précautions d’usage

Le kale est un légume qui peut se consommer aussi bien cru, cuit qu’en tant qu’amuse-bouche. Vous pourrez donc en faire des salades, des sauces, des soupes ou des chips. Il n’existe pas de mesures particulières dans la consommation de ce légume et jusqu’aujourd’hui, aucun inconvénient majeur n’a encore été relevé. Pour info, une demi-tasse de kale vous procure 600 % de la dose quotidienne de vitamine K nécessaire à votre organisme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *