A la découverte de la lavande et de ses propriétés thérapeutiques

12 Avr 2013 by

A la découverte de la lavande et de ses propriétés thérapeutiques

Musée de la lavande, foire de la lavande, tout est mis en œuvre pour valoriser cette remarquable plante. Cela n’est pas surprenant lorsqu’on est au courant des multiples vertus que cette plante recèle. Dans cet article, nous vous proposons d’aller à la découverte de la lavande, une plante utilisée depuis des siècles pour ses nombreuses propriétés thérapeutiques.

 

Origines et présentation de la lavande

Originaire des montagnes du bassin méditerranéen, la lavande est une plante vivace aromatique vieille de plusieurs siècles. Déjà pendant l’antiquité, elle était utilisée par les romains comme parfum. En Inde par contre, elle était plus utilisée pour ses propriétés médicinales. Au Moyen-âge, on commença à l’utiliser en Europe pour ses vertus antivenimeuses, cicatrisantes et antiseptiques. C’est toutefois au 16ème siècle, au sein de la faculté de Montpellier que les premières recherches scientifiques sur la lavande commencèrent véritablement. Ces recherches ont permis de confirmer les propriétés qu’on soupçonnait que la plante détenait et d’en découvrir de nouvelles.

Aujourd’hui, la lavande est majoritairement utilisée dans l’industrie, plus précisément dans la fabrication des savonnettes et du papier hygiénique ainsi que dans la production des parfums. Elle est aussi utilisée dans l’aromathérapie et dans la phytothérapie. Il existe une multitude de façons pour reconnaitre la vraie lavande. C’est un arbrisseau pouvant atteindre 1 m de haut, doté de fleurs bleues nuancées d’une belle couleur violette. En France, on la retrouve sur les coteaux du midi. Cette région est en effet très favorable au développement de la plante, étant donné que la lavande apprécie particulièrement les sols secs et suffisamment drainés.

 

Usages thérapeutiques de la lavande

La lavande est utilisée pour le traitement de plusieurs pathologies. Par exemple, grâce à ses propriétés antispasmodique et calmante, elle est efficace contre la coqueluche, les toux quinteuses de la grippe, les vertiges, les maux de tête et les migraines. Cette plante possède aussi des propriétés sudorifique et diurétique ; vous pouvez donc l’utiliser en cas de rhumatismes. Par ailleurs, lorsqu’elle est mélangée à de l’alcool, l’essence de la lavande devient également un remède infaillible contre les poux. Ce mélange peut être également utilisé pour stimuler la circulation sanguine. Mis à part ces vertus énoncées, la lavande en a encore quelques unes qui ne sont pas souvent connues du grand public. Parmi celles-ci, on retient notamment son action sur l’agitation et l’anxiété ainsi que pour soulager les douleurs névralgiques et les symptômes de la dépression.

 

Posologie et précautions d’usage

La lavande peut être consommée ou utilisée de différentes manières dont en infusion, par inhalation, en utilisation sous forme de teinture et d’huile essentielle. Si vous optez pour une infusion, infusez entre 0.8 g et 1.5 g de fleurs séchées dans 150 ml d’eau bouillante. Après avoir laissé refroidir 5 à 10 minutes, vous pourrez boire le contenu. Il est toutefois conseillé de ne pas consommer l’infusion plus de trois fois par jour. En usage externe, appliquez quelques gouttes d’huile essentielle sur la partie concernée et effectuez de petites frictions. Cela apaisera d’éventuelles douleurs musculaires et crampes. Rappelons toutefois que la lavande peut provoquer des irritations ou des inflammations de la peau chez certains individus sujets aux allergies. Aussi, au cours des trois premiers mois de la grossesse, la prise de cette plante, sous toutes ses formes, est généralement déconseillée. Demandez conseil à votre médecin pour plus de précisions avant toute utilisation de lavande.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *